Mercredi 1er juillet, rencontre à la Tuta d’Oc

Rendez-vous mercredi 1er juillet à 18h à l’Oustal de l’Occitania (la Maison de l’Occitanie), rue Malcousinat à Toulouse (M° Carmes, ligne B), pour une rencontre autour de mes deux romans parus en 2020  : Tuer le fils (éd. La Manufacture de livres) et Le jour où mon père a disparu (éd. Syros) qui aborde plus…

Ça bouge encore !

Quand la radio se fait vidéo, les cafés littéraires à huis clos s’ouvrent au public malgré les contraintes sanitaires. Merci et bravo à L’Estive – scène nationale de Foix en Ariège – d’avoir su inventer ce petit tour de magie pour que la rencontre prévue dans le cadre de ses « Passagers du livre » ait lieu…

Lu dans la presse

Merci au magazine Monaco-Hebdo (numéro du 28 mai 2020) pour sa chronique de Tuer le fils.

Vu dans le métro !

Mardi 12 mai 2020, ligne 13 du métro parisien… Le plus beau cadeau qu’on puisse faire à un écrivain, je pense.

Lu dans la presse

Une belle chronique de Tuer le fils dans Le Monde des Livres du 30 avril 2020.  

Vu à la télé !

Avec le confinement, la librairie de François Busnel s’est faite petite, mais pas moins grande. La présentation de Tuer le fils par François Busnel himself ici.

Une nouvelle du confinement

A l’initiative de l’association Polar-sur-Garonne qui organise le salon littéraire de Lisle-Noir à Lisle/Tarn (81), découvrez chaque jour une nouvelle écrite par l’un des auteurs invités au festival, sur le thème imposé du « jour d’après le confinement ». Je suis heureux de vous offrir la mienne ici.