Le Tableau du peintre juif

Une enquête familiale qui sert de prétexte à une quête quasi existentialiste, un road-movie qui vous emmènera du côté de Saint-Etienne, en Israël, dans les Cévennes, puis à Toulouse et enfin à Madrid.

Un roman noir qui explore les ressorts psychologiques d’un quinquagénaire qui a encore pas mal de chemin à parcourir avant de se connaître. La mémoire collective questionnée par le récit personnel, l’Histoire vue par le petit bout de la lorgnette, à hauteur humaine.

Une trame basée sur un véritable épisode de mon histoire familiale : sous l’occupation, mes grands-parents ont caché un peintre juif, Willy Eisenschitz, dans le grenier de leur demeure cévenole. Il s’en est sorti, et après la guerre, il a rendu visite à ses sauveurs pour leur offrir une de ses oeuvres.

Mais dans mon roman, les choses se déroulent différemment…

Le Tableau du peintre juif, éditions La Manufacture de Livres 2022
320 pages / 20,90 euros

Revue de presse

Séverac travaille en pleine pâte humaine, le devoir de mémoire devient un plaisir tant les personnages existent, tant ils sont forts, tant ils sont émouvants. (…) Une écriture bouleversante (…) Un des beaux romans de cette rentrée littéraire, dans le genre.
In Mauvais Genres, France Culture, 3 sept. 2022

Au fil de cette aventure, le roman se révèle un passionnant document sur ce que les passeurs (…) mais aussi sur les circuits des biens juifs spoliés.
In Libération – Livres du 18/09/2022

Un récit passionnant, incarné.
Michel Abescat in Télérama du 23/09/2022

Un beau roman, profondément humain qui interroge notre relations aux autres, notre engagement, nos vanités et nos faiblesses. Ajoutez à cela une belle galerie de personnages secondaires, bien campés, colorés, quelques magnifiques descriptions de paysages, l’humour acéré, le sens de la formule et vous avez là un roman qui se dévore. 
Caroline Fredon in Y’a d’la joie

Une belle et tragique histoire loin de finir comme on s’y attend, ou comme on l’espère. Encore une superbe pépite de la rentrée littéraire.
Laurence in Aire(s) Libre(s)

Un roman à vous procurer de toute urgence ! Nul répit pour vous, lecteur, jusqu’à la dernière ligne et un dénouement bluffant !
Marina in MGBooks

Un récit parallèle savamment distillé (…) et sérieusement documenté. L’écriture de Benoît Séverac est précise, on sent que chaque mot est à sa place.
Nicolas in Nyctalopes