Revue de presse de « Tuer le fils »

« Une des révélations de l’année ! Un roman noir magistral de machiavélisme. »
François Busnel in La Grande Librairie, 26 février 2020

« Dans ce polar psychologique haute couture […], la chaleur humaine alterne avec la noirceur et l’humour, et contraste avec la tragédie poignante de l’amour filial. »
Macha Séry in Le Monde des Livres du Jeudi 30 avril 2020.

« Un roman noir abouti et qui sonne juste ».
Le Matricule des Anges, mars 2020

« Haletant, plein de rebondissements et servi par une écriture fluide, ce roman est d’une remarquable efficacité, à même de séduire les amateurs d’enquêtes. Pourtant, l’intérêt majeur de ce polar est ailleurs. Il réside plutôt dans l’analyse psychologique des personnages et dans sa propension à écrire le journal intime d’un détenu qui utilise la création littéraire pour se libérer de ses traumas infantiles. »
Mickaël Mélinard in L’Humanité Dimanche, 13-19 février 2020, p61

« Un polar psychologique remarquable, addictif et terriblement humain »
Le Parisien du 12 avril 2020

« Une histoire vibrante, une galerie de personnages auxquels on ne peut que s’attacher, une relation père-fils pleine de profondeur, un rythme sans faille et des petites touches d’humour : voici un polar qu’on dévore de la première à la dernière page et un auteur qu’il faudra suivre, c’est certain. »
CNEWS – 8 mai 2020 – Chronique complète ici.

« Un roman d’une grande force »
Véronique Durand in L’Indépendant du 22 février 2020

« Benoît Séverac transfigure le roman noir pour nous tendre un implacable miroir »
Jacques Lindecker in L’Alsace du 10 mai 2020

« Très prenant et très puissant dans ce qu’il dépeint de la relation père-fils et de notre société. L’écriture de l’auteur a gagné en profondeur et Séverac confirme, avec « Tuer le fils »,  son talent et la puissance de son écriture. Un roman vibrant d’humanité. »
Marina in MGBooks

« Ce roman noir porteur d’humanité et de lumière, oscillant entre force et sensibilité, est remarquable. Du très haut de gamme. »
Marie Kirzy in Un Poulpe et des Livres

« Une magnifique histoire sur la filiation racontée par une plume succulente, fine, drôle et intelligente ! »
Séverine in IlEstBienCeLivre

« Coup de cœur ! […] Une belle rencontre avec la plume de Benoît Séverac. C’est un roman policier qui va au-delà de l’enquête à proprement dite. […] Fort, prenant et certaines fois dérangeant. »
Stéphanie Allanic Oswald in Sagweste In Librio

« Enorme coup de cœur ! […] Tout est bon, il n’y a rien à jeter : la thématique, l’intrigue, les personnages (un très gros point fort), l’écriture, l’humanité qui sourd de chacune des pages de cet opus. »
Jean-Michel Isèbe in PolarManiaque
« Construit avec une grande maîtrise, rigoureux dans sa documentation, riche de personnages fouillés, ménageant surprises et rebondissements, Tuer le fils, à l’écriture d’une élégance fluide, est une œuvre aboutie qui change par la faculté de compréhension et d’humanité de son auteur de tant de romans à la psychologie de bazar. »
Roger Martin in Nouvelle Vie
« Si le style est toujours impeccable, se bonifie même, il y a beaucoup plus d’humour, peut-être, justement, pour désamorcer la noirceur des faits qui y sont relatés. […] Un roman puissant qui devrait convaincre les indécis que Séverac est un grand écrivain. »

Caroline Fredon in Y’a-d’la-Joie