Revue de presse de 115

« Sans manichéisme, sans angélisme, nous découvrons un pan entier du monde d’aujourd’hui à travers une intrigue policière parfaitement maîtrisée. »
Jérôme Peugnez in Zonelivre.fr

« Un récit tout simplement remarquable. »
Cédric Segapelli in http://monromannoiretbienserre.blog.tdg.ch

« Une écriture aussi dure et brute que ce qu’elle dépeint.  […] Des personnages taillés au cordeau. »
http://evadez-moi.com

« Benoît Séverac restitue avec une précision redoutable la vie dans le camp de gitans, sans manichéisme aucun, et donne vie à des personnages terrifiants, attachants ou bouleversants, sans jamais céder aux généralisations trop faciles… Les vies parallèles, les dérives, le chaos, le sort des femmes, toujours les premières victimes d’une société malade, il les appréhende avec empathie, et livre avec 115 un roman douloureusement contemporain, délibérément lucide et réaliste, et sans doute désespéré, malgré la présence de ses personnages récurrents, lumineux malgré leurs faiblesses, combattants de l’ombre aux victoires incertaines. »
Velda in http://leblogdupolar.blogspot.fr

« Un roman d’action sociale aussi brillant que la noirceur qui l’habite. »
https://dealerdelignes.wordpress.com

Ecriture sans concessions, images percutantes, dialogues directs dont les mots sont quelquefois mots crus… Vous prenez tout cela en pleine figure mais la part d’humanité est toujours présente. […] Un tourbillon noir et réaliste! »
https://lesmotsdemn.wordpress.com

 

Publicités