Revue de presse de « L’Homme-qui-dessine » (Syros, 2014)

« Un roman qui fera date dans la perception collective de la Préhistoire. Neandertal représenté comme jamais aucune oeuvre de fiction ne l’avait fait auparavant »
Francis Duranthon, directeur du Muséum de Toulouse

 

« Séverac réussit une passionnante immersion dans des âges lointains qu’ilsait animer avec finesse. Ne pas y plaquer indûment des codes contemporains est une gageure dont il s’acquitte avec brio, laissant entendre ce que le sacré, le beau, la mémoire ont d’essentiel pour définir une communauté. Aussi palpitant qu’intelligent.
Le Monde des Livres, vendredi 21/03/14

 

« L’histoire est belle qui vous met la tête dans les étoiles, vous renvoyant trente mille ans en arrière, par-delà des nuits et des nuits, quand les Néandertaliens s’apprêtaient à céder la place aux Sapiens sapiens. Le récit passionne, qui montre combien ces lointains ancêtres (nous avons tous dans nos gènes un ­petit pourcentage de leur ADN) étaient loin d’être les brutes qu’on a jadis décrites, capables déjà d’émotions spirituelles et esthétiques que l’auteur met en scène avec une grande sensibilité. Elle vous emporte enfin, et vous fait rêver, cette histoire construite comme un polar et qui ouvre sur un mystère vertigineux. Celui de notre humanité. »
Télérama n°3341 du 22/01/14

 

« Un polar humaniste qui tranche par son originalité »
Le Figaro Littéraire n°21 618, jeudi 6 février 2014

 

« L’Homme-qui-dessine est un roman palpitant qui dépeint la préhistoire comme si on y était. Benoît Séverac nous propose une vraie nouveauté dans le paysage de la littérature jeunesse. »
La page des libraires  n°164, Hiver 2014

 

« Un polar préhistorique passionnant, d’une grande crédibilité […] qui s’appuie sur une riche documentation. Bluffant ! Pourvu qu’il y ait un prochain tome. »
L’indépendant, 16/02/14

 

« Du polar comme vous n’en avez jamais lu […] Un roman captivant. »
Lire, Avril 2014

 

« Suspense mais aussi humanisme et réflexion sur l’art donne au roman une épaisseur inattendue. »
Ouest France, 13 Avril 2014

Publicités